Archives pour la catégorie communication loisirs médias

ESEO – projet de fin d’études Sphero Leap motion Réalitée augmentée

Vidéo de présentation par les étudiants ESEO

Sans titre 1

4 étudiants ingénieurs de l’ESEO : Alexandre B, Jérémy G, Mathieu L et Enguerrand M ont travaillé au développement (réussi !) de ce projet ambitieux et très visuel. Le Leap motion permet de détecter les mouvements et les positions des mains (sans contact). la sphère robotisée a a capacité de se mouvoir sur différentes surfaces, pilotée depuis un smartphone ou une tablette. La réalité augmentée : incrustation d’images 2D ou 3D sur un flux vidéo par détection de trackers.

Vidéo de présentation par les étudiants ESEO

élection du meilleur projet microprocesseur I2 S7 2013-2014

Le projet « Enceinte USB MP3 » a été considéré par l’ensemble des étudiants du groupe 6 de mini-projet I2 microprocesseur comme le meilleur projet. Il a été réalisé par Aurélie Fabiou et Thomas Hingant.

2014_01_mpuc_gpe6_1 2014_01_mpuc_gpe6_2

Résumé : Cette enceinte autonome est munie d’un port USB. Lorsque l’on y branche une clé USB, les fichiers MP3 qui s’y trouvent sont joués les uns après les autres. Une télécommande permet de changer de fichier et de régler le volume.

Bruno Lenne : mini-ordi + cube de 729 leds en 3D

Bruno Lenne est en première année d’ ingénieur à l’ Eséo. Chez lui et à l’école, il utilise un mini-ordinateur pas plus gros qu’un téléphone portable. Rencontre (journaliste Ouest France) :
Il faut reconnaître que c’est moins esthétique qu’un ordinateur portable classique. L’avantage, c’est son efficacité et sa taille : tout petit, au point de tenir dans la paume de la main. Bruno Lenne, étudiant en première année d’ ingénieur à l’ Eséo a adopté ce miniordinateur. Il l’utilise aussi bien pour ses projets d’école que chez lui.  » Tout a été miniaturisé à l’extrême, résume-t-il. Il est un peu plus limité en puissance qu’un ordinateur portable «classique », mais je l’utilise sans problème pour regarder des films ou encore concevoir une programmation informatique. » Son prix ? 26 € ! Ce mini-ordinateur se présente « nu », sans écran, ni clavier. Ce n’est absolument pas un problème. « On l’allume sur le secteur avec un chargeur de Smartphone, on le branche sur sa télé ou son écran plat. Une carte SD de photos fait office de disque dur. » Et pour aller sur internet ? « Il suffit de télécharger un navigateur. ». L’étudiant se dit aussi qu’il serait intéressant de faire connaître l’outil à un public pas forcément averti. Le mini-ordinateur se banche sur le projet d’école de Bruno Lenne, un petit cube de leds 3 D composé de 729 leds. Le programme informatique contenu dans le mini-ordinateur doit permettre de faire briller le cube de mille couleurs…Projet mini ordi Bruno Lenne oct2013

Service web de transfert de fichiers

TransferNow est un service de transfert de fichiers développé par deux étudiants de l’ESEO et un étudiant en webdesign.

TransferNow est constitué de trois services simples d’utilisation qui ne nécessitent pas d’inscription, pour des transferts toujours plus rapides :

  • Envoyer un fichier à un contact : Envoyer vos documents volumineux jusqu’à 25 contacts, différer l’envoi de votre transfert de quelques jours et ajouter un message pour personnaliser l’e-mail que recevront vos destinataires.
  • Générer un lien : Générer un lien et échanger le avec vos amis à travers vos forums et réseaux sociaux favoris. Protéger votre lien par mot de passe et ajouter votre adresse e-mail pour recevoir un récapitulatif de votre partage.
  • S’envoyer un fichier : Vous êtes en mini-projet ou chez un ami ? Vous avez oublié votre clef USB ? Envoyer vos fichiers par TransferNow !

https://www.transfernow.net/  – https://www.facebook.com/transfernownet

Vidéo de présentation du projet :

Cube de leds

Le projet « Cube de LED » a été considéré par l’ensemble des étudiants du groupe 4-1 de mini-projet I1 microprocesseur comme le meilleur projet. Il a été réalisé par Amaury Gaudin et Simon Halimi.

A l’aide d’un microcontroleur PIC18F452 et de drivers de LED, Simon et Amaury ont développé le pilotage d’un cube de 125 leds.

 

Enceinte lumineuse d’ambiance

Le projet « Enceinte lumineuse d’ambiance » a été considéré par l’ensemble des étudiants du groupe 5-1 de mini-projet I1 microprocesseur comme le meilleur projet. Il a été réalisé par Pierre Weider et Justine Leroi.

2013_06_mpuc_g5

Résumé : A l’aide d’un microcontrôleur PIC18F452 et de LEDs de puissance, Justine Leroi et Pierre Weider ont développé et mis en œuvre un dispositif lumineux dont l’éclairage varie selon l’amplitude d’un signal sonore émis depuis une source audio.

Affichage à persistance rétinienne

Le projet « Affichage à persistance rétinienne » a été considéré par l’ensemble des étudiants du groupe 3-2de mini-projet I1 microprocesseur comme le meilleur projet. Il a été réalisé par Matthieu Da Silva et ValentineViolante.

2013_06_mpuc_g3

Résumé : A l’aide d’un microcontrôleur PIC18F452, d’un moteur, d’un capteur à effet hall et de différentes LED Matthieu Da Silva et Valentine Violante ont développé et mis en œuvre un dispositif capable d’écrire les lettres ESEO grâce à la persistance rétinienne de l’œil. Un moteur fait tourner leur carte électronique. Le microcontrôleur gère au moment opportun l’allumage d’une barre de 7 Leds. La synchronisation des deux éléments permet d’afficher le message voulu.

Art et Multimédia : Light painting !

 IMG_0011
L’auteur :
  • Etudiant passionné par le design et les nouvelles technologies, Adrien Rahier est plus connu sur Internet sous le pseudonyme de @fracart. Depuis des années il écrit sur le blog FracArt.fr, un espace qui lui sert à partager au quotidien les travaux d’autres artistes et ingénieurs.
Le projet :
  • C’est en faisant de la veille technologique pour son blog qu’Adrien a découvert le projet LightScythe, initié par un ingénieur australien.
  • Le projet repose sur la technique du light painting (ie un appareil photo en prise longue avec en face une source lumineuse mouvante). Il s’agit donc reproduire et figer une image dans les airs.
Matériel et techniques utilisées :
  • Avec l’aide d’un autre étudiant de l’ESEO, Ulysse Guigon, Adrien qui est en dernière année d’études (majeure Systèmes d’information), a câblé et assemblé l’ensemble du dispositif lumineux. Celui-ci est composé d’un ruban de 64 LEDs à 8 couleurs, d’une carte SD et d’un micro-controleur Arduino qui envoie à intervalles de temps régulier des portions d’une image sur le ruban lumineux.
  • L’animation se déroule donc en trois temps: Une première phase consiste à charger des photos sur une carte SD. Celles-ci sont ensuite lues et parsées par le micro-controlleur. Enfin, pendant que l’utilisateur se déplace à l’horizontale avec le bâton lumineux, le micro-controlleur Arduino commande les LED de manières à afficher rangée par rangée les pixels de l’image.
  • Sur la photo finale on retrouve donc l’image entièrement reconstituée.
DSC_0030
Prolongement du projet :
  • De nombreuses applications sont envisageables (marketing, publicités, affichages divers), le but premier reste néanmoins purement artistique.
  • Adrien compte ainsi participer l’année prochaine au Concours international Artaq, festival d’arts urbains qui récompense des artistes issus de tous horizons.

En savoir + : Fracart.fr blog d’Adrien R

Nautisme : Bateau autonome sans pilote.

Dans sa chambre d’étudiant, Thibault a travaillé jour et nuit pour mettre en application les connaissances apprises en cours. A partir d’un Optimist entreposé dans le garage familial, Thibault conçoit le système embarqué qui remplira le rôle du skipper à bord.

Voilier-1-2

  • L’objectif : embarquer dans un Optimist le système autonome qui permettra d’ajuster la voilure et la gîte, de virer de bord, d’adapter la trajectoire en fonction des éléments (l’orientation du vent) et de la cible GPS définie en début de parcours. Sans téléguidage ni pilote automatique. Sans skipper non plus. Une innovation qui ne manque pas d’audace…
  • Le mécanisme : une carte électronique embarquée dans l’Optimist (tel un mini-ordinateur), fixée dans une boîte étanche à l’arrière du bateau et reliée à des capteurs et à des actionneurs, la barre et la voile. Ce système intelligent permet de contrôler le voilier pour qu’il soit 100 % autonome. Thibault développe seul la partie software// hardware et s’appuie sur son père pour la partie mécanique. L’exploit réside aussi dans les conditions de l’expérience, réalisée sur un petit voilier pour un budget de 2500 €. Une innovation que Thibault présentera au Trophée Poséidon de la DCNS (février) et au Prix de l’initiative du Crédit Agricole (mars).
  • Enjeu : le système embarqué sera capable de relever des données océanographiques et de faire du bateau un véritable outil de surveillance de l’océan : « On peut imaginer des réseaux de voiliers plus grands, entièrement autonomes, dépourvus de moteur, ne fonctionnant qu’au vent et à l’énergie éolienne, qui navigueraient sur les océans et qui nous renverraient plusieurs millions de données océanographiques par mois. » explique Thibault.

bateau Thibaud G  281212

Thibault est étudiant en dernière année d’études d’ingénieur généraliste à l’ESEO -option Architecte Systèmes Temps Réels Embarqués (Astre). Il a réalisé les premiers essais de son bateau avec succès le jour de son anniversaire, le 28 décembre, et les poursuivra dans la baie de Quiberon en pleine mer au printemps. Aux côtés d’AUSY, le projet ICE de Thibault est sponsorisé par Thales et l’ESEO bien sur. De très nombreux média ont relaté son exploit : Ouest-France, Courrier de l’Ouest, L’Usine Nouvelle, Studyrama, L’Etudiant, France Info, Voile et Voiliers, etc.

Greeny Grass

Résumé :
Greeny Grass est un système domotique composé d’une centrale et d’un réseau de
capteurs/ actionneurs exclusivement dédiés au jardin.
Il a pour but d’assister le particulier dans la gestion de l’arrosage et des luminaires
de ses espaces verts via une interface web simple et ergonomique.

GreenyGrass