Archives pour la catégorie Option architecte système temps réel embarqué

LightPad : démonstration de phares pour Valéo.

Le système LightPad est un système de démonstration produits pour Valeo Angers avec interface sur tablette Android et électronique associée, communication Wi-Fi.
Ce projet est destiné à améliorer le système de démonstration des produits développés par Valeo quand ils vendent leurs produits aux industriels automobiles.

PFE ESEO VALEO

Démonstrateur conçu par les étudiants pour VALEO.

Notre application permet de contrôler en temps réel et de manière ludique et ergonomique les fonctionnalités des projecteurs et des feux arrières de voiture développés par Valeo​.
Nous développons ainsi les sous-systèmes :
* Application Android er​gonomique et fonctionnelle.
* Informatique industrielle : commande de relais électriques à partir d’une commande numérique.
* Génération et gestion d’un rés​eau Wi-Fi autonome permettant à l’application de communiquer avec les boîtiers de puissance des produits Valeo.

Application conçue pour Valéo.

Application conçue pour Valéo.

Le projet LightPad – réalisé dans l’option Systèmes Embarqués de l’ESEO – à commencé en février 2014 jusqu’en mai 2014 avec le projet ProSE constitué d’une équipe de 8 étudiants.(Arnaud COSPAIN – Guillaume DIDIERGEORGE – Baptiste KRATTINGER – Justine LEROY – Kevin REMOUE  – Julien ROY – Romain SAVOURE – Theodore VASSE).

Suite à la livraison d’un prototype fonctionnel, deux étudiants de l’équipe précédente ont repris le projet dans le cadre des projets de fin d’études d’octobre 2014 à février 2015.

Les illustrations qui suivent sont celles du projet dans cette deuxième phase.

Un dispositif à été conçu spécialement pour l’ESEO avec deux produits Valeo afin d’être présenté lors des actions de communication de l’école (journées portes ouvertes, présentation, etc.).

Binôme du PFE : Arnaud COSPAIN & Guillaume DIDIERGEORGE.
Référent du projet : Jérôme DELATOUR.

Ce partenariat entre le groupe ESEO et Valeo Angers étant une réussite, d’autres projets sont à l’étude pour être réalisés par les futurs étudiants de l’option Systèmes Embarqués de l’ESEO.

PFE ESEO VALEO

Feu a technologie LED

PFE ESEO VALEO

Projecteur à technologie XENON et LED.

Freescale cup : une équipe de l’ESEO qualifiée pour la finale européenne en Allemagne.

Une équipe d’étudiants de l’ESEO s’est qualifiée pour les finales européennes EMEA de la Freescale Cup, fin avril en Allemagne.

2014_03_Equipe_triumvirat__067343000_1408_11032014

La Freescale Cup est une compétition mondiale où des centaines d’équipes d’étudiants doivent construire et programmer une voiture de course.
La voiture suit de manière autonome une ligne noire sur fond blanc à l’aide d’un (ou plusieurs) capteur(s). L’objectif est de faire un tour complet d’un circuit défini par Freescale, dans un minimum de temps, et sans sortir des limites de la piste !
Les pré-sélections pour les finales ont lieu par pays, puis par continent, et enfin, la Finale mondiale !

2014_03_voiture_freescale

Ce projet fait appel à plusieurs compétences enseignées à l’ESEO : la programmation de systèmes embarqués, le traitement du signal, l’électronique embarquée, et la gestion de projets.
L’équipe de l’ESEO sélectionnée – du nom de ‘Triumvirat’ – se compose de 3 étudiants : Axel GENDILLARD (I2 – option Systèmes d’information, réseaux et télécoms), Guillaume DIDIERGEORGE (I2 – option Architecte Systèmes temps réel embarqué) et Maxime LEFRANC (I2 – option Electronique embarquée). Ils ont eu 3 mois pour réaliser ce projet (octobre 2013 à janvier 2014).
Ils ont interfacé des composants électroniques afin de pouvoir contrôler l’ensemble des systèmes de la voiture : le microcontrôleur, la carte de puissance, le servomoteur, les moteurs et la caméra. En même temps, ils ont programmé les différents comportements de la voiture en fonction de l’acquisition de la caméra.

En janvier, les étudiants de l’ESEO se sont rendus à Toulouse pour disputer les qualifications parmi les 12 équipes présentées en compétition en France.
L’équipe de l’ESEO s’est qualifiée pour la finale EMEA (Europe, Middle-East, Africa) qui se déroulera en Allemagne du 29 au 30 avril 2014.

Bonne chance !

Robot nettoyant autonome (ou par commande tablette)

Projet réalisé par 8 étudiant(e)s de l’ESEO en 4 ème année d’ingénieur généraliste, option architectes systèmes temps réels embarqués (ASTRE). La revue du projet final est effectuée par les enseignants avec des « entreprises clientes ». Cette soutenance marque la fin des centaines d’heures de travail de ces équipes…

Club de Robotique : l’ESEO 4ème de la coupe de France.

L’équipe de l’ESEO  et ses deux robots Tiny & Krusty termine la coupe de France en 4ème place…

Une place méritée pour une équipe qui a su tout au long de l’année réutiliser et améliorer le travail  des années précédentes… la tâche est rude.. encore BRAVO !
+ d’infos et de vidéos des matchs ici :

http://robot-eseo.fr/phases-finales

Si vous souhaitez rejoindre le club, n’hésitez pas à contacter les membres actuels, dont plusieurs étudiants I1 sont déjà très motivés pour tenter de faire encore mieux l’an prochain !

The Freescale’s Cup : intelligent car racing.

3 étudiants de l’ESEO ont pu participer à cette compétition mondiale entre écoles et universités (une quinzaine retenues en Europe, une centaine en Amérique et en Asie) sur le thème de l’«INTELLIGENT CAR RACING»: le développement d’une petite voiture autonome, utilisant les
dernières technologies de Freescale (entreprise créée par des ex-Motorola), est capable de
parcourir seule un circuit … circuit à découvrir à la fin du projet, lors des courses inter-écoles
d’ingénieurs ! Une opportunité pour les étudiants de se former aux dernières innovations et
technologies du numérique embarqué.

Freescale cup

Robotique à l’ESEO, des débuts encourageants !

En mars et avril, l’ESEO finit 1er à la Coupe de Bretagne et 4ème à la Coupe de Belgique

Dscf0644

Le week-end des 13 et 14 avril se déroulait la 12e édition de la Coupe de Belgique de robotique sur le campus de l’Umons.

  • Ce concours à vocation internationale voit s’affronter des robots préprogrammés autonomes conçus par des étudiants venus des universités et écoles d’ingénieurs de toute l’Europe, ainsi que par des passionnés issus de clubs.
  • Cette année, le club de l’ESEO s’est de nouveau démarqué en finissant 4ème sur les 26 équipes qui s’affrontaient. Un beau résultat qui ne peut être qu’encourageant avant la Coupe de France de robotique (ex-coupe E=M6) qui se déroulera en mai à la Ferté Bernard.

Le club robot est soutenu par la société SII et de nombreuses autres entreprises partenaires.

Le 16 mars, l’Eseo gagne la coupe de Bretagne de robotique

L’ESEO s’est imposée à la « coupe du Trégor », une « mini-coupe » de préparation à la coupe de France.

  • Cette rencontre amicale est l’occasion d’échanger avec les autres équipes, de découvrir leurs idées mécaniques et logicielles.
  • Krusty, l’un des deux robots de l’ESEO, dont la mécanique est terminée, s’est imposé en ramassant des verres, et en poussant ses cadeaux.
20 ans de la Coupe de France en mai : thème de l’anniversaire !

Coupe de robotique 2013

A la Coupe de France ce sera la vingtième édition, c’est pourquoi «L’anniversaire» est le thème retenu pour 2013.

  • Sur un plateau de jeu de 2 mètres par 3 mètres, les robots des différentes écoles devaient réaliser quatre actions principales :
  • souffler les bougies du gâteau en enfonçant des balles de tennis dans des tubes,
  • mettre des cerises sur le gâteau en récupérant des balles de ping-pong qui seront envoyées dans un petit bac sur le gâteau,
  • ouvrir des cadeaux en les basculant et faire des pyramides de verre à cocktail.

En savoir + : http://robot-eseo.fr/

Art et Multimédia : Light painting !

 IMG_0011
L’auteur :
  • Etudiant passionné par le design et les nouvelles technologies, Adrien Rahier est plus connu sur Internet sous le pseudonyme de @fracart. Depuis des années il écrit sur le blog FracArt.fr, un espace qui lui sert à partager au quotidien les travaux d’autres artistes et ingénieurs.
Le projet :
  • C’est en faisant de la veille technologique pour son blog qu’Adrien a découvert le projet LightScythe, initié par un ingénieur australien.
  • Le projet repose sur la technique du light painting (ie un appareil photo en prise longue avec en face une source lumineuse mouvante). Il s’agit donc reproduire et figer une image dans les airs.
Matériel et techniques utilisées :
  • Avec l’aide d’un autre étudiant de l’ESEO, Ulysse Guigon, Adrien qui est en dernière année d’études (majeure Systèmes d’information), a câblé et assemblé l’ensemble du dispositif lumineux. Celui-ci est composé d’un ruban de 64 LEDs à 8 couleurs, d’une carte SD et d’un micro-controleur Arduino qui envoie à intervalles de temps régulier des portions d’une image sur le ruban lumineux.
  • L’animation se déroule donc en trois temps: Une première phase consiste à charger des photos sur une carte SD. Celles-ci sont ensuite lues et parsées par le micro-controlleur. Enfin, pendant que l’utilisateur se déplace à l’horizontale avec le bâton lumineux, le micro-controlleur Arduino commande les LED de manières à afficher rangée par rangée les pixels de l’image.
  • Sur la photo finale on retrouve donc l’image entièrement reconstituée.
DSC_0030
Prolongement du projet :
  • De nombreuses applications sont envisageables (marketing, publicités, affichages divers), le but premier reste néanmoins purement artistique.
  • Adrien compte ainsi participer l’année prochaine au Concours international Artaq, festival d’arts urbains qui récompense des artistes issus de tous horizons.

En savoir + : Fracart.fr blog d’Adrien R

Nautisme : Bateau autonome sans pilote.

Dans sa chambre d’étudiant, Thibault a travaillé jour et nuit pour mettre en application les connaissances apprises en cours. A partir d’un Optimist entreposé dans le garage familial, Thibault conçoit le système embarqué qui remplira le rôle du skipper à bord.

Voilier-1-2

  • L’objectif : embarquer dans un Optimist le système autonome qui permettra d’ajuster la voilure et la gîte, de virer de bord, d’adapter la trajectoire en fonction des éléments (l’orientation du vent) et de la cible GPS définie en début de parcours. Sans téléguidage ni pilote automatique. Sans skipper non plus. Une innovation qui ne manque pas d’audace…
  • Le mécanisme : une carte électronique embarquée dans l’Optimist (tel un mini-ordinateur), fixée dans une boîte étanche à l’arrière du bateau et reliée à des capteurs et à des actionneurs, la barre et la voile. Ce système intelligent permet de contrôler le voilier pour qu’il soit 100 % autonome. Thibault développe seul la partie software// hardware et s’appuie sur son père pour la partie mécanique. L’exploit réside aussi dans les conditions de l’expérience, réalisée sur un petit voilier pour un budget de 2500 €. Une innovation que Thibault présentera au Trophée Poséidon de la DCNS (février) et au Prix de l’initiative du Crédit Agricole (mars).
  • Enjeu : le système embarqué sera capable de relever des données océanographiques et de faire du bateau un véritable outil de surveillance de l’océan : « On peut imaginer des réseaux de voiliers plus grands, entièrement autonomes, dépourvus de moteur, ne fonctionnant qu’au vent et à l’énergie éolienne, qui navigueraient sur les océans et qui nous renverraient plusieurs millions de données océanographiques par mois. » explique Thibault.

bateau Thibaud G  281212

Thibault est étudiant en dernière année d’études d’ingénieur généraliste à l’ESEO -option Architecte Systèmes Temps Réels Embarqués (Astre). Il a réalisé les premiers essais de son bateau avec succès le jour de son anniversaire, le 28 décembre, et les poursuivra dans la baie de Quiberon en pleine mer au printemps. Aux côtés d’AUSY, le projet ICE de Thibault est sponsorisé par Thales et l’ESEO bien sur. De très nombreux média ont relaté son exploit : Ouest-France, Courrier de l’Ouest, L’Usine Nouvelle, Studyrama, L’Etudiant, France Info, Voile et Voiliers, etc.

Vol parabolique 0g : le CNES retient la candidature de l’ESEO !

Trois étudiants de I2 se sont portés candidats auprès du CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) et ont présenté un projet d’expérience susceptible d’être réalisée à bord de l’Airbus A300-0G. Pendant 3 heures, cet avion effectue des vols paraboliques, permettant d’effectuer des expérience en apesanteur pendant des durées d’une vingtaine de secondes. 30 paraboles sont effectuées par vol.

A300-0G

Ce projet a été retenu. Les étudiants étaient le 28 février au workshop de lancement à Novespace (Mérignac, aéroport de Bordeaux). Les contraintes techniques et administratives ont étés présentées. Le vol est prévu le 10 octobre.

Parabole-0G

+ d’infos sur l’expérience de nos 3 gagnants : http://projetparabole2013.wordpress.com/

Greeny Grass

Résumé :
Greeny Grass est un système domotique composé d’une centrale et d’un réseau de
capteurs/ actionneurs exclusivement dédiés au jardin.
Il a pour but d’assister le particulier dans la gestion de l’arrosage et des luminaires
de ses espaces verts via une interface web simple et ergonomique.

GreenyGrass